Statue de Vercingétorix du sculpteur Aimé Millet érigée en 1865 près du site sous Napoléon III. Avec ses alliés gaulois, César assiège la ville. Au XIXe siècle sous l'empereur Napoléon III, un vaste débat a lieu pour situer le site d'Alésia soit à Alise-Sainte-Reine en Côte-d'Or, soit à Alaise en Franche-Comté. On y voit les fossés, talus, palissades et tours. Elle est appelée chemin de la Justice ou des Boeufs sur le plan cadastral de 1804. K. La partie B était précédemment route, boulevard et rue du Transit. Faire d'Alésia un centre important du monde celtique procéderait chez Diodore de Sicile d'une forme de narration téléologique, visant à faire du siège un couronnement religieux des campagnes de César, l'aboutissement de sa guerre, en capturant d'un coup le chef des coalisés et la métropole religieuse des vaincus. RMC diffuse ce vendredi soir un documentaire sur Bibracte, la capitale gauloise disparue. Ayant reconnu la situation de la ville, et voyant le… Alésia: Le siège de la forteresse gauloise par César, la ville gallo-romaine, le culte de sainte Reine (Guides archéologiques de la France) (French Edition) [Le Gall, Joël] on Amazon.com. La dernière modification de cette page a été faite le 16 janvier 2021 à 11:46. Il est intégré depuis 2016 au MuséoParc Alésia, centre d'interprétation du patrimoine consacré à l'histoire du site depuis le siège … La communauté d'érudits s'oriente alors sur la nécessité de mener des recherches à Alise, du fait de la mention du siège dans la région dès le IXe siècle de notre ère par le moine Héri de Saint-Germain d'Auxerre, mais aussi du fait de la découverte à Alise, au début du XIXe siècle, d'une inscription appelée pierre de Martialis comprenant à la fin de son texte la mention du lieu : in Alisiia. À cette occasion, de nouvelles armes et monnaies furent mises au jour. Sous le remblai, Basilique chrétienne consacrée à sainte Reine. Alésia est une ville prospère grâce notamment à l’activité réputée d’artisans bronziers et forgerons réunis en corporation sous la protection de la divinité Ucuetis, dont on a retrouvé le siège ; on estime qu'elle abrite une population de 4 000 habitants à son apogée. Au cours du XXe siècle, de nombreuses campagnes de photographies aériennes sont menées autour de l'oppidum (dans un territoire majoritairement cultivé et donc propices à la détection de structures archéologiques depuis les airs) par René Goguey, qui documente par plusieurs centaines de clichés les vastes dispositifs fossoyés, camps, et diverticules établis par l'armée romaine. Entre ces deux sites emblématiques de la Gaule chevelue, le marcheur découvrira un théâtre antique en pleine forêt, des chemins creux bordés d’arbres tordus, et même les sources de l’Yonne. Basilique présumée de Sainte-Reine », dans. Les soldats prisonniers sont donnés aux soldats romains ou vendus comme esclaves. Qu'en restait-il vraiment en 1978 ? Du Morvan à l’Auxois, un voyage dans le temps, celui de Vercingétorix. Carbone 14, le magazine de l'archéologie, France Culture, 21 avril 2019, Portail des monuments historiques français, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Site_archéologique_d%27Alésia&oldid=178860492, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Catégorie Commons avec lien local différent sur Wikidata, Portail:Sciences humaines et sociales/Articles liés, Portail:Religions et croyances/Articles liés, Portail:Monuments historiques/Articles liés, Portail:Protection du patrimoine/Articles liés, Portail:Architecture et urbanisme/Articles liés, Portail:Bourgogne-Franche-Comté/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, un bâtiment rectangulaire ouvert au centre de l'agglomération avec décor sculpté de têtes, un temple de quatre colonnes entouré d'une enceinte du, Christian Sapin, avec la collaboration de Patrice Walhen, « Alise-Sainte-Reine. Le site perd définitivement toute importance au IXe siècle, à la suite du transfert des reliques de sainte Reine au monastère de Flavigny à quelques kilomètres de là[6]. Basilique civile du conseil municipal et du tribunal. Histoire de la rue. Connais pas !" Elle est tracée à l'état de chemin champêtre sur le plan de Roussel (1730). Elles furent dirigées par Michel Reddé et Siegmar Von Schnurbein, et permirent de remettre au jour les structures des fortifications établies par César, de documenter plus précisément les tranchées anciennes — qui s'avérèrent en réalité d'une grande minutie — et de préciser la stratigraphie de certains vestiges. Les tribus gauloises sont soumises une à une. Ville d’Art et d’Histoire, la cité conserve de nombreux vestiges de l’antiquité romaine : … Temple et son aire sacrée, consacré au dieu romain Jupiter. En 2016, le site archéologique d’Alésia est incorporé au « musée archéologique de la ville gallo-romaine d'Alésia » de 5 000 m2 du MuséoParc Alésia de 7 000 hectares à Alise-Sainte-Reine (inauguré en 2012). Après une journée de combats, elle est vaincue et s'éparpille, poursuivie par la cavalerie romaine. Ces découvertes, si elles alimentèrent d'abord un débat scientifique nourri en France, donnant lieu à des centaines d'hypothèses contradictoires quant à la localisation du siège, furent largement reconnues à travers le monde comme difficilement contestables. Dix légions romaines parviennent en cinq semaines à bâtir la double enceinte, dont l'une a une quinzaine de kilomètres de périmètre. Aujourd’hui, quasiment tous sont convaincus qu’Alésia correspond à l’actuelle ville d’Alise-Sainte-Reine. C'est également la manière la plus rapide ALESIA ville Gallo Romaine(21) Chemin des fouilles 21150 Alise-Sainte-Rein Retrouvez l'émission en réécoute gratuite et abonnez-vous au podcast ! La statue de Vercingétorix du sculpteur Aimé Millet est finalement érigée en 1865 au sommet de l'oppidum. La ville, dans ses formes et lieux d'occupation romains, est abandonnée au Ve siècle, époque à laquelle elle porte encore le nom de pagus alisienses dans les sources. Le siège d'Alésia dure environ deux mois. Les découvertes sont immédiates : grâce à plusieurs centaines de tranchées, les fouilleurs réussissent à intercepter les vestiges des lignes de César, mettant au jour armes, monnaies, structures, pointant vers la présence sur le site d'une vaste opération militaire datant des années 50 avant notre ère. Elle est tracée à l'état de chemin champêtre sur le plan de Roussel (1730). (ville gauloise). La première ligne empêche les Gaulois de sortir d'Alésia et la seconde les prive de l'arrivée de renforts. Elle opposa en 52 av. L'origine du nom de cette rue remonte à Alésia, ville gauloise, célèbre par le siège qu'elle soutint contre César en 52 avant J.C. La partie B était précédemment route, boulevard et rue du Transit. Le site archéologique antique d'Alésia est composé entre autres de : Théâtre gallo-romain semi circulaire de 5 000 places. Après la victoire des Gaulois à Gergovie, ceux-ci poursuivent les Romains jusque dans la région actuelle de Dijon, mais la cavalerie gauloise est vaincue et se réfugie à Alésia. La ville romaine fut principalement mise au jour lors des fouilles du début du XXe siècle, menées notamment par Émile Espérandieu. Alesia. Alise-Sainte-Reine (21) | Entretien avec une statue Vercingétorix, la légende gauloise d’Alésia . J.-C., du fait entre autres de son positionnement stratégique au débouché d'un axe de circulation rejoignant Massalia et utilisée par les commerçants gaulois travaillant avec les Phocéens[4]. Ces vestiges, constitués de plusieurs dizaines de kilomètres de structures linéaires fossoyées, de talus fortifiés en motte de gazon coiffés de palissades, de tours, de fosses et de pièges destinés à briser les charges de cavalerie et d'infanterie, de campements, de centaines d'armements romains, celtiques, germaniques, de monnaies romaines, ou des monnaies celtiques provenant de tous les peuples de la Gaule ou frappées par Vercingétorix, ont constitué dès le XIXe siècle un ensemble d'indices probants pour identifier Alise comme le lieu du fameux siège. Alesia: Le Siege de La Forteresse Gauloise Par Cesar, La Ville Gallo-Romaine, Le Culte de Sainte Reine by Joel Le Gall ==== DOWNLOAD: is.gd/qbrAWN ==== download Alesia: Le Siege de La Forteresse Gauloise Par Cesar, La Ville Gallo-Romaine, Le Culte de Sainte Reine fb2 Depuis 2008, le site fait l'objet de fouilles concentrées sur les vestiges romains de la ville, notamment au lieu-dit de la Croix Saint-Charles, ou un vaste sanctuaire suburbain - situé sur un probable lieu communautaire celtique -, dédié à Apollon Moritasgus, entouré d'un péribole monumental, bordé par la voie venant de Dijon, est remis au jour. Fouilles d'Alésia en 1908. Four de bronziers pour la production d'objet en bronze. La bataille d'Alésia a eu lieu en septembre-octobre 52 avant JC pendant les guerres gauloises (58-51 avant JC) et a vu la défaite de Vercingétorix et de ses forces gauloises. On pense qu'elle s'est produite autour du Mont Auxois, près d'Alise-Sainte-Reine, en France, la bataille a vu Jules César assiéger les Gaulois dans la colonie d'Alésia. Elle ne parvient pas à briser l'encerclement. Vikidia est une association et n'existe que grâce à des dons. Comme de vrais archéologues, ils participent à toutes les étapes du chantier, depuis le repérage et la collecte des objets, en passant par leur traitement et leur classement. Née de la volonté de l’empereur romain Auguste, Autun est une ville riche de 2000 ans d’histoire, nichée dans un écrin de nature aux portes du Morvan. Au centre : Jürgen Köhler (fouilles de 1992, photo de Michel Reddé). Les Romains leur interdisant le passage, les expulsés mourront de faim entre les deux lignes. Le matériel provenant de ces fouilles est aujourd'hui conservé pour grande partie au musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain en Laye. Vers les Ve – VIe siècles une basilique chrétienne est construite au centre de ce qui n'est plus guère qu'un hameau. On y retrouve en effet tous les éléments constitutifs du système d'investissement établi par César au cours des deux mois de la bataille (circonvallation, contrevallation, campements légionnaires) et relatés dans la Guerre des Gaules, la composition multi-ethnique des armées en présence, la présence de généraux attestés par l'épigraphie (Titus Labienus, Vercingétorix). La moins chère est en voiture, ce qui coûte 1€. Selon Diodore de Sicile la ville est le « foyer religieux et la métropole de toute la Celtique », l'historien grec évoquant le mythe selon lequel elle aurait été fondée par Héraclès lors de son passage en Gaule[5]. Pédagogique et ludique, il s’adresse aux petits comme aux grands. À la suite de différentes escarmouches de cavalerie et d'une poursuite de plusieurs semaines, Vercingétorix est contraint de s'enfermer dans l'oppidum des Mandubiens avec ses hommes. Alésia est le lieu de la bataille finale de la Guerre des Gaules. La fin du conflit avec Rome n'entraîne pas la fin de l'occupation pour l'oppidum d'Alésia. Reconstitution des lignes de siège établies par César au Muséoparc d'Alésia. Vercingétorix garde auprès de lui 80 000 hommes et renvoie les 10 000 hommes de sa cavalerie devenus inutiles. Alésia est un oppidum gaulois, c'est-à-dire un lieu situé sur une hauteur, aménagé pour se protéger des attaques ennemies. Découvre un objet utilisé par les Gallo-Romains. Vercingétorix pense-t-il saisir l’occasion de barrer définitivement la route à une armée romaine affamée ? Reconstitution de borne milliaire sur la voie romaine Alésia Sombernon et sur le chemin Alésia Bibracte. ça nous replonge tous à notre prime jeunesse, du temps où on nous apprenait l’histoire de nos ancêtres les gaulois ! Situé à Alise-Sainte-Reine, dans le département de la Côte-d'Or, en Bourgogne, sur une colline entre Montbard et Dijon, le site archéologique d'Alésia est le site archéologique de l'oppidum gaulois d'Alésia, du siège d'Alésia en -52 et de la ville gallo-romaine d'Alésia.